Gestion du stress

Comment gérer le stress au travail ?

 
gestion du stress
 

Bon stress ? mauvais stress ?
 

Selon des idées répandues, le bon stress permettrait aux salariés de donner le meilleur d’eux-mêmes, tandis que le mauvais stress engendrerait un mal-être.
En pratique, on distingue les effets positifs du stress (mobilisateur, stimulant, excitant) des effets négatifs du stress (inhibiteur, tétanisant).
La différence entre ces deux formes de stress est la perception de l’individu face à la situation et l’évaluation qui en est faite.
  lion

 

La situation

 
  • votre supérieur hiérarchique ne vous donne aucun signe de reconnaissance
  • un dossier arrive et vous n’avez pas le temps de le traiter
  • votre chef de service vous fait une critique sur votre travail
  • un usager vous insulte
  • un collègue ne vous adresse plus la parole
La manière dont vous allez évaluer ces événements
fait la différence sur toute la mécanique du stress.


Fotolia_79180690_S

 


Le rôle de l’histoire personnelle


Cette évaluation, ces représentations des événements et  l’impact qu’elles ont sur vous sont le fruit de votre histoire personnelle et de vos propres diktats : 

« Il faut que je sois parfait »
« Les gens doivent toujours m’aimer »

« Je dois réussir tout ce que j’entreprends »

« Montrer que l’on ne comprend pas est un signe de faiblesse »

 
 Double visage

 

Les facteurs de stress

 
  • La charge de travail amplifiée par la pression du temps.
  • La performance inscrite dans les valeurs d’entreprise : le zéro défaut, la qualité totale, l’excellence.
  • Les mises au placard, même doré, font des ravages.
  • L’absence ou la mauvaise définition d’un poste favorise l’incertitude.
  • La nouveauté : fusions, réorganisations, nouvelles procédures.
  • La frustration : l’abandon de projet peut être un vrai renoncement émotionnel.
  • Le manque de reconnaissance de la part de ses dirigeants.
  • Les conflits de valeurs : être obligé de vendre un produit que l’on n’apprécie pas peut être minant.
  • Les relations interpersonnelles : avec la hiérarchie, les collaborateurs, mais aussi avec les clients ou les usagers, de plus en plus exigeants, agressifs, voire violents.
  • Les messages implicites.
  • La charge de travail amplifiée par la pression du temps.

 

L'escalade du stress


Le stress est un phénomène graduel, s’il n’est pas traité en temps voulu, il s’amplifie et devient beaucoup plus compliqué à gérer.
 
pyramide stress
 


Exemple:


Dans une usine, suite à incident technique, plus de 300 000 pièces sont sorties défectueuses.
Première réaction du manageur : s’emporter, s’inquiéter de ses erreurs et disputer ses équipes.

Proposition Altitude : retourner à la source de l’erreur, la trouver et la solutionner avant d’anticiper de prochains défauts.

 

Comment gérer son stress ?

 
gestion du stress

 

Proposition


Altitude Consulting vous propose de définir les leviers de sécurité dont vous avez besoin ainsi que les espaces d’ouverture afin de sortir de votre zone de confort lors d'un séminaire de deux jours où vous pourrez vous tester sur:
 
  • Quel type de stresseur je suis ?
  • Comment garder le self-control ?
Pour apprendre à gérer votre stress
action com ac

Villeneuve d'Ascq - Lille - Roncq - Roubaix